ROLLER HOCKEY "tout savoir sur cette discipline"

LES RÈGLES

  A chaque match, deux arbitres doivent être présents sur le terrain. Ils doivent assurer la protection des joueurs et faire respecter les règles.

En France, contrairement au hockey sur glace, il n'y a pas de hors-jeu (c'est lorsque en arrivant dans la zone adverse ,un joueur passe avant le palet sur une ligne dessiné au sol). Les charges corporelles sont interdites, contrairement au hockey sur glace mais le coude à coude et certains échauffements sont présents. En pratique on peux bousculer plus ou moins certains joueurs tant qu'il ne tombe pas et que l'arbitre ne juge une faute.Un joueur ou la crosse d'un joueur adverse ne peut pas être présent dans la zone du goal sans le palet.

Il s'agit d'un sport collectif de glisse, très rapide, se jouant avec un palet, opposant deux équipes de 5 joueurs présents en même temps sur le terrain (1 gardien de but et 4 joueurs de champs). Une équipe peut comprendre au total 16 joueurs maximum (14 joueurs et 2 gardiens) et 9 minimum (8 joueurs et un gardien) pouvant se remplacer à tout moment. Le match dur, en Senior 2 x 25 min., avec une mi-temps de 10 minutes.

Le goal possède un statut particulier. En effet, s'il commet une faute il ne peut être directement sanctionné par une exclusion. Un joueur de l'équipe sera exclu à sa place. Suivant la gravité de la faute, l'exclusion sera plus ou moins longue. Le joueur exclu devra alors se mettre à côté du terrain et pourra rentrer, une fois le temps écoulé, lors du prochain arrêt de jeu.

Les "exclusions ou prisons" se classent en différentes catégories :

  • mineure (2 min de prison) : trois pénalités mineures d'un même joueur lors d'un même match entrainent une pénalité additionnelle de méconduite de 10 minutes.
  • majeure (5 min de prison) : deux pénalités majeures d'un même joueur lors d'un même match entrainent une pénalité majeure de 5 minutes d'un autre joueur de l'équipe et une pénalité de méconduite pour le joueur concerné pour le match.
  • de méconduite (10 min de prison)
  • de méconduite pour le match : le joueur fautif est exclu du match et du suivant, mais est remplacé par un autre joueur.

Deux pénalités de méconduite d'un même joueur lors d'un même tournoi entrainent une pénalité de match.

  • pénalité de match : le joueur est exclu du match et du reste du tournoi. Un autre joueur de l'équipe fera 5 min de prison.

 

L’équipement du joueur et du gardien n’est pas du tout le même. Chacun possède un équipement qui lui est spécifique.
 

     
 
 

Les Crosses

Elle est constituée d’un manche terminé par une partie incurvée.
Elle peut être en deux partie (manche + palette) ou monobloc.
D’une longueur variable de 163 cm maximum, elle est prolongée par une palette incurvée d’une longueur maximum de 32 cm.
La hauteur de la palette est comprise entre 5 et 7,5 cm.
Elles sont composées de bois ou de différents matériaux composites comme le kevlar ou la fibre de verre. La tendance actuelle s’oriente plutôt vers des crosses monoblocs en composite voir en carbone pour leur rigidité et leur légèreté.

      
La crosse du gardien possède un manche plus large avec une palette beaucoup plus coudée et plus haute.

 

Les Casques

Le casque sert à protéger la tête, les oreilles, le visage et une partie de la nuque.
La coque externe est généralement en plastique rigide mais depuis peu il en existe en carbone et l’intérieur est tapis de protections en mousse.
Le casque est composé de deux parties rigides qui s’emboîtent les unes dans les autres et qui sont ajustables dans le sens de la longueur grâce à des vis ou à un système autobloquant.
Une sangle jugulaire permet de fixer le casque et de le maintenir en place.
Il est possible d’y visser une protection faciale intégrale (grille, plexiglas ou grille avec plexiglas) ou semi-intégrale afin d’étendre la protection au visage.
En cas de protection intégrale par une grille, l’espace libre entre deux « mailles » de celle-ci ne doit pas permettre de laisser passer une crosse ou un palet.
En cas de protection au moyen d’un plexiglas, celui-ci doit être translucide et ne peut en aucun cas être teinté.

 
      Le gardien de but doit porter un masque munie d’une grille pour mieux protéger le visage, la tête et le cou.
Certain y ajoute une bavette afin de mieux protéger leur cou.
La maille de la grille de protection ne doit pas permettre de laisser passer une crosse ou un palet.

 

Les Rollers

Les patins de Roller Hockey In Line ne possèdent pas de frein.
La platine en métal ou en aluminium est courte et accueille 4 roues au profil rond.
Les roues sont parfois de tailles différentes. Les roues arrière sont souvent de plus grand diamètre que les roues avant. Certaines marques équipent leurs rollers avec 2 ou 3 diamètres de roues par patin.
Parfois le patin est légèrement incliné vers l’avant. Une telle configuration allie résistance, rigidité et maniabilité et cela permet alors de brusques changements de direction et des arrêts brutaux.
Le chausson montant plus haut que la malléole est dure afin de protéger le pied d’éventuels coups de crosse, du palet et assure un bon maintien de la cheville.

Les rollers de gardien peuvent avoir 4 ou 5 roues suivant les marques.
Elles sont beaucoup plus petites et plus dures afin d’assurer une meilleure stabilité debout et une mise au sol rapide pour les arrêts particulièr comme les « papillons ».

Les Protections

Outre les rollers en ligne pour se déplacer sur la piste et de la crosse pour manipuler le palet, un joueur de roller porte un certain nombre de protections afin de se protéger des chutes et des adversaires mais également des palets qui peuvent atteindre plus de 150 km/h.
 

 
Les protections pour un joueur de champ se composent :
– d’une gaine avec ou sans sa coquille intégrée (espèce de gros short rembourré).
– d’une coquille indépendante ou intégrée dans la gaine de protection.
– de jambières (qui protègent les genoux et les tibias).
– d’un pantalon qui doit cacher intégralement les jambières et la gaine.
– de coudières.
– de gants.
– d’un casque avec grille ou plexi.
 
Les protections pour un gardien se composent :
– d’une culotte avec ou sans ses coquilles de genoux (espèce de gros short rembourré).
– d’une coquille indépendante.
– de bottes qui protègent les genoux et les tibias.
– d’un plastron qui protègent tout le haut du corps.
– d’une mitaine (dans la main opposée à la crosse) qui sert à attraper les palets.
– d’un bloqueur (dans la main qui tient la crosse) qui sert principalement à détourner les palets.
– d’un masque avec grille équipé ou pas d’une bavette pour protéger le cou.
– si le masque n’a pas de bavette, le gardien met généralement sous son plastron, une protection fermant la zone sous le cou.
 

Les Palets

Il s’agit d’un cylindre en plastique dur d’environ 2.5 cm de haut et de 7.62 centimètres de diamètre et munis de pastilles de roulement.
Les bons palets sont fabriqués de manière à rester toujours couchés sur le sol et à ne pas rouler sur leur tranche.

     La couleur n’est pas obligatoirement noire, il en existe des rouges, bleus, jaunes, verts et oranges. Il est même possible de mettre le logo du club en son centre.